Pages

jeudi 18 octobre 2018

distribution de la fin des Suppliants à partir de p102

Je n'ai pas eu le temps de finir mais voici déjà un début à partir du moment où j'ai rejoint le groupe lundi:

P101-102
Ilayda : Aucune responsabilité qui resterait à endosser. Pour nous, plus aucun domaine de responsabilité que le responsable nous accorderait. Nous sommes obligés de vous l’accorder : tous les hommes sont illégaux.
Chloé : C’est la vérité. Chacun d’entre nous. Aucune assurance à laquelle nous pourrions croire, aucune spécialité régionale que nous pourrions goûter, aucune influence qui pourrait mener à la diversité, ben ouis, vous l’empêchez, c’est clair, aucune diversité singulière, pas la moindre unité individuelle.
Nawel : aucune responsabilité que nous pourrons endosser, mais vous vous en foutez, aucune répartition des responsabilités, nous ne pouvons donc rien prendre en charge ni rien entreprendre.
Miryam : contrairement à vous je ne me souviens plus comment s’appelle cette dame, Europe, je crois, non, IO ( ich, i, io, ik, oui en turc)l’homme du Sud, le méridional, moi donc, moi seul, mais ça ne suffit pas, mon petit nom ne suffit pas.
Jade : Si vous trouvez quelque chose, vous pouvez le garder. Nous n’avons pas le droit de le faire, voilà la pelleteuse ! Cette table branlante, on nous l’a donnée ! elle ne nous appartient pas ! La pelleteuse s’en moque. N’évitez pas ce conflit juste par peur, lequel ? eh bien celui-là ! Interposez vous dans le conflit, saisissez l’occasion ! ça vaut le coup !
P103 Chloé : Lorsque vous voyez quelqu’un en détresse, ressaisissez-vous et agissez !
Ilayda : Lorsque vous nous voyez, saisissez-vous de nous !
Nawel : Prenez-nous, saisissez-nous et garantissez la sécurité, une petite sécurité à votre Etat, à vos concitoyens, à vos voisins et mettez-nous à la porte
Myriam : Enlevez-nous comme une tache de graisse. Balayez nous, bazardez nous ! Préservez-vous de nous. Voila. Ça, c’est bien. C’est la seule façon pour une société, dans laquelle les droits de l’homme sont restaurés, râtelés, rassemblés en un tas puis tassés au bulldozer, je veux dire : dans laquelle les droits sont respectés, d’en devenir une ! Comment ?
Jade : Oui, une société bien sûr, il faut d’abord qu’elle en devienne une. C’est bien ce que vous voulez, non ?
Nawel : Ne faire qu’un avec eux et avec vous-mêmes, vous ne serez donc plus obligés de fuir, ni à travers les déserts, ni à travers les montagnes. Nous ne sommes pas une société, voilà tout, ou juste une petite, ou pas encore une.
P104 Chloé : Nos affaires ont déjà été jetées, nous les suivons volontiers, nous vous suivons vous aussi sans plus tarder, nous sommes déjà partis.
Jade : Vous devez garantir la sécurité du pays, c’est aussi ce que doit faire la police, vous voyez, vous êtes déjà deux, assurez la sécurité et emmenez-nous loin d’ici. Peu importe comment vous procédez, peu importe qu’il y ait ou non procès, peu importe qu’il y ait ou non quelque chose, chassez-nous !
Ilyada  :Faites-nous partir ! Peu importe comment se finira le procès, laissez-nous partir
Myriam : ou lâchez-nous dans l’eau !
Nawel : Oui, là où nous sommes.
Chloé : Lâchez nous, ce n’est pas bien difficile, et c’est parti !
Myriam : Pourquoi ne pas partir ensemble pour une fois, ce serait sympa, fuyez donc avec nous !, mais non, vous ne voulez pas, vous voulez partir, mais pas comme ça, pas si vous ne pouvez pas vous imaginer quel endroit vous fuyez.
P111 :Ilayda : Mais quand nous ne serons plus là, vous pourrez vous réjouir encore une fois, vous réjouir encore et encore que nous ne soyons plus là, que vous ayez pu résoudre sans violence ce conflit, car un autre pouvoir l’a résolu en votre nom, mais ça, vous ne voulez pas l’admettre.
Nawel : Nous nous en chargerions volontiers, mais ici il ya toujours, vraiment toujours, un suppléant qui se charge de donner un coup de pied aux droits des autres, de détruire cette table offerte et ses tasses en plastique,
Chloé : de défoncer les chaises de camping
Nawel :offertes elles aussi, de piétiner puis de faire disparaître nos affaires, ces rares affaires qui ne sont pas les nôtres, c’est la pelleteuse qui s’en charge, elle vous aide  bien qu’elle ne soit pas vivante : c’est le courage civique vécu au quotidien, même si vous deviez craindre que cela ait des inconvénients pour vous.
P112 Chloé : mais ne craignez rien, vous n’aurez rien à craindre, surtout pas des inconvénients, vous n’avez rien à redouter.
Jade : Entrez s’il vous plaît et écrasez tout, ça a un effet à court terme que vous pouvez facilement prolonger si vous nous écrasez en même temps, nous ne sommes pas aussi costauds que cette table en plastique branlante
Myriam : pas aussi costauds que cette garniture de jardin dont quelqu’un ne faisait plus usage parce qu’elle était déjà trop usée. Si nous faisons tout ça, si nous tous faisons tout, nous vivrons dans un pays sûr, mouais, en tous cas dans un pays à l’abri de nous, ce serait déjà ça de gagner. Au nombre des possibilités de L’Etre ensemble dans le monde nous l’avons dit, nous le répétons au cas où vous l’auriez rat, se trouve incontestablement la représentabilité d’un Etre-là par un autre. mais bien sûr vous ne voulez pas que nous vous représentions, nous le comprenons,, vous ne voulez même pas que nous nous dégourdissions les jambes devant l’église, ça ruine encore plus la belle pelouse, à chaque fois un peu plus.
P113 : Nawel : La pelouse nous concerne aussi, oui, cela nous concerne aussi, car nous aussi sommes possibles, même si vous ne le croyez pas, nous aussi sommes des humains, nous aussi sommes des autres, nous sommes peut-être les uns et les autres, nous avons aussi des professions, non, plus maintenant, des classes, non, nous n’avons plus de classes maintenant, comment ça ?, et l’âge, oui, l’âge, nous l’avons, effectivement, donc les possibilités de préoccupations ajustées à tout cela, eh bien quoi ? A vous de choisir.
P114 à suivre

Séance du lundi 15 octobre les Suppliants

Très important: apprendre par coeur absolument la distribution donnée par Chiara lors de cette séance pour le lundi 5 novembre car Chiara n'a plus beaucoup de séances avec vous: Myriam, Nawel et Chloé doivent absolument transmettre les indications à Jade et Illayda qui étaient absentes.
Apporter aussi les accessoires qui paraissent nécessaires à vos personnages: brochures, papiers etc

Séance du vendredi 12 octobre Woyzeck

Parcours de relaxation:
allongés au sol, faire le scanner de son propre corps. sandrine a entendu dans un cours de ButÔ ( faire une recherche sur cette forme de danse-théâtre): "on a mille corps dans un corps";
inspiration profonde, sentir tout son corps, s'incruster dans le sol, y mettre tout son poids, sentir la colonne vertébrale, chercher la respiration dans le dos, les côtes, visualiser la colonne d'air
micros mouvements internes, doigts de pieds, plante des pieds, talons, chevilles etc
ex^lorer les creux, ancrer les cuisses dans le sol, bassin, fesses.
Ancrer la cambrure dans le sol, souffler, soupirer. Appuyer les doigts sur le ventre dans le sens des aiguilles d'une montre: pratique du Do In ( se renseigner sur cette technique) auto-massage. appuyer puis relâcher.
main sur le ventre: expérimenter l'élévation liée à la respiration et comment ensuite ça se creuse sur l'expire.
mais qui remontent: étirements, on cherche loin et on relâche;
Petits ronds avec le coccys au sol les jambes repliées, torsions jambes à droite et tête à gauche, inverser le mouvement. chercher la fluidité, respirer le mouvement.
En foetus, passer de l'autre côté, en utilisant un écartement puis revenir de l'autre côté à une position foetale. Lier les choses, être toujours mobile, le faire plusieurs fois jusqu'à gagner en fluidité;
Ouvrir la bouche, bailler.
A partir du dernier mouvement, se donner l'énergie pour progressivement se retrouver debout, sans à coups, trajet progressif, sonoriser le mouvement, trouver le chemin: dire une des répliques en continuant à travailler le mouvement fluide: corps et voix à la même hauteur, le texte dit ne doit pas être séparé du corps en mouvement. faire le trajet inverse du stade debout à couché, accélérer un peu le rythme. Elargis le texte. toujours ttravailler dans la qualité et la précision pour le corps et la voix.

Woyzeck pièce  pleine de ruptures: montage cut des séquences, zoom sur une action, pas de transitions, parfois des suspensions.

 Créer un canevas chorégraphique et dire une réplique sur ce canevas: une course, un saut, un mouvement saccadé, un glissé, une marche, un tour sur soi-même.
Chacun à sa manière, pas obligé de les mettre dans l'ordre donné. d'abord inventer la choré puis mettre la réplique dedans. 3mn pour s'exercer. 
Tout est acceptable si on y met de l'énergie et se donne. la beauté vient du dépassement , pas de la ma^trise technique de la danse, pas de jugement, pas souci de faire joli! se lâcher. Chacun se met à un endroit et expérimente sa structure chorégraphique, garder le dessin: l'acteur doit être capable de reproduire.
Passage un à un: nécessité de préparer l'entrée en scène: neutre avant de se lancer.
quand vous êtes spectateurs, vous êtes aussi acteurs: posture du spectateur-acteur.
Reproduire trois fois la phrase chorégraphique. Bien donner les attaques/finales de la réplique, faire sortir la voix. 
Dans la reproduction, plus il y a d'efforts, de difficultés à se lancer, plus il faut "mordre", y aller.
Après les trois passages, dire sa réplique en la lâchant: exercice pour la mémoire, apprendre un texte sans faire référence à la psychologie: laisser l'inconscient affleurer.
Tout le monde a réussi à produire quelque chose d'intéressant.
s'approprier une consigne: se jeter à corps perdu dans l'action proposée, naissance de choses que l'on n'aurait pas pu trouvées en les cherchant volontairement.

Filage des scènes existantes mais il faut que chacun case sa chorégraphie à l'intérieur de la structure établie par Sandrine.
résultat très intéressant. Conserver la mémoire de vos choré dans le carnet de bord.

mercredi 17 octobre 2018

La scénographie de La Conférence des Oiseaux

Ce qu'en dit le metteur en scène Guy-Pierre Couleau:
La Scénographie :

UN ESPACE QUI DÉFIE LE TEMPS
Le soleil de sa majesté est un miroir
Celui qui se voit dans ce miroir y voit son âme et son corps.
« La souveraineté de l’âme est un miroir » nous dit le poème d’Attar, mis en mots aujourd’hui par Jean-Claude Carrière.
Que voyons-nous de notre âme si ce n’est ce que nous sommes ?
C’est ce miroir qui me sert de fond pour créer l’espace du conte, l’espace du geste en scène. Pour cette scénographie que j’ai commandée à Delphine Brouard, je suis parti de la métamorphose qui est le propre de l’art des acteurs.
Devant la glace s’opère la lente transformation de celles et ceux qui vont incarner les rôles pour les spectateurs. Sur scène, ce sont ces miroirs d’artistes qui composent le fond de l’espace. Devant eux, un simple carré rouge vif, neutre et abstrait, qui va devenir le lieu de tous les décors, de tous les endroits traversés par ces oiseaux tout au long de leur interminable périple. Le carré magique de la scène est alors sacralisé par cette couleur incandescente et la parole se libère, lorsque les actrices et les acteurs investissent ce tapis écarlate.
C’est à proprement parler davantage un espace qu’un décor et, dans cette mise en scène, il est question de suggérer bien plus que de montrer. Comme la voie qui reste à découvrir par soi-même au fil du texte pour tous ces oiseaux qui nous ressemblent tant, l’espace de jeu scénographié ainsi pour cette « Conférence » est une piste ouverte, une possibilité d’écho pour l’imaginaire de
chacun.

jeudi 11 octobre 2018

W-le cirque des travailleurs d'Arpad Schilling

ARPAD SCHILLING est l’un des plus iconoclastes créateurs de la scène hongroise actuelle.
En 2001, avant même de fêter ses 30 ans, le fondateur du Théâtre Krétakör amorçait une plongée en profondeur dans l’œuvre de Büchner en livrant W – le cirque des travailleurs, une version décapante de Woyzeck:

Extrait video

Lire ce qui en est dit dans cette étude: pages 68 à 78 en ce qui concerne la mise en scène de Schilling, mais l'enemsble de l'étude est passionnante.

Cours de théorie jeudi 11 octobre premières spé: conférence de Charles Mela

 Deux absentes: Myriam toute la séance, Chloé pour la première partie

1. Discussion à propos des affiches, visuels que vous avez créés pour la pièce Les Suppliants de Jelinek. A rapporter lundi en cours de pratique et pour les montrer à Chiara: les accompagner d'un texte expliquant vos choix graphiques.Je ramasserai vos travaux pour les évaluer.

2. Le lien entre théâtre et politique depuis les origines du théâtre:

exemple les Suppliantes d'Eschyle: rappel de la fable que certaines d'entre vous connaissais: les danaïdes qui fuient leurs poursuivants et un mariage forcé sont recueillies par un roi ,Pélage, qui demande à l'assemblée de ces sujets de se prononcer pour ou contre l'asile, scène mémorable qui fonde la pratique de l'asile avec l'assentiment du peuple, même au prix de la guerre.
Rappel du rôle du théâtre dans la cité grecque au plan religieux et civique.
Le texte des Suppliantes dans la traduction d'Olivier Py est à lire pour la séance prochaine. ( Nous avons commencé la lecture en classe mais l'avons interrompue)

Question sur les rapports entre théâtre et politique à partir de votre propre réflexion : A quelles périodes le rapprochement est-il le plus probant?
Chloé évoque la Révolution Française: Beaumarchais le Mariage de Figaro un peu avant, pendant les années révolutionnaires, utilisation de la théâtralité pour des fêtes rassembleuses: orateurs, défilés, danses, célébrations de l'Esprit.

Au XIXème siècle sujet politique dans les drames romantiques ex Lorenzaccio de Musset: réflexion sur les assassinats politiques, groupes et foules qui sont des figurants et donc représentés dans les drames romantiques: les hérons combattent pour des idées et des partis.
Le naturalisme de Zola et du premier metteur en scène français Antoine qui recrée sur le plateau une une reproduction de lieux réels et représentent les "basses classes " qui jusque là n'avaient pas eu de véritable dignité de personnages principaux.

Même Molière au XVIIème siècle a un lien avec la question politique si on ne l'étudie pas seulement comment un moraliste, mais quelqu'un qui évoque les rapports de force à son époque:ex de Tartuffe et le parti des dévots,Don Juan, le poids de la religion sur les réactions du Roi, les censures des pièces qui peuvent priver les artistes de mécène.

Au XXème siècle, la naissance des mouvements communistes, des sympathisants marxistes a donné lieu à une nouvelle dramaturgie qui a changé les façons de faire du théâtre: Brecht

Toutes ces pistes seront approfondies dans les prochains cours où nous étudierons l'évolution de la mise en scène.

A regarder:
C'est qui Elfriede Jelinek du youtuber Ronan

mise en ondes sur France Culture des Suppliantes, version Olivier Py en parallèle de votre lecture

Excellente conférence à écouter pendant les vacances : Réfugiés et droits humains; ( Prenez des notes pour vous en souvenir.) Qui est Charles Mela

dimanche 7 octobre 2018

Séances du vendredi 30 septembre et du 5 octobre

vendredi 30 septembre:
échauffement  qui reprend le travail en cercle sur le nom des personnages pour les quels on invente un son et une gestuelle spécifique. reprise de la proposition d'Adèle sur Woyzeck.

L'essentiel de la séance a été consacrée au travail sur les scènes distribuées: chacun travail ses scènes et sandrine à partir de vos propositions propose une structure de mise en scène. (Parti pris général rien de quotidien cauchemardesque, gestes et sons en adéquation, marionnettes, jeu souvent face public: on parle on est face public, on écoute on peut regarder son partenaire.
Filage des scènes vues.
Chacun dans son carnet de bord doit noter les conseils prodigués, le schéma de ses scènes, réfléchir à sa place dans la structure quand les scènes sont chorales, notez toutes vos interventions.

Vendredi 5 octobre: Sandrine absente
Discussion en cercle sur la Conférence des oiseaux même si l'on n'entre pas dans le détail car Alais n'a pas vu encore le spectacle.
Faire une analyse détaillée à remettre après les vacances de la Toussaint. penser aussi qu'il s'agit ddu dernier spectacle de Guyt-pierre Couleau comme directeur de la CDE: informations sur ce qui arrive aux directeurs quand ils quittent un poste.

Echauffement centré sur la question du toucher et de l'expression d'action /réaction à distance, Sandrine demandant une occupation du plateau non quotidienne et à distance.

Marche neutre, puis imaginer que les personnages de Woyzeck et du Docteur sont des animaux...(exercice inspiré par la Conférence des Oiseaux): passer par le neutre, métamorphose progressive en animal, dire le nom avec le corps transformé, revevir à la forme humaine tout en gardant quelque chose de l'anaimal.
Exercice du noeud de mains à défaire: réfléchir à l'intérêt de l'exercice, à son comportement face à la difficulté, à la façon dont le groupe traite le problème.
Exercice en deux files de l'expression de la haine puis de l'amour à distance: dire ce qu'on fait, le faire, recevoir l'acte, réagir et sur enchérir. engagement total mais contrôle de la distance. Dire la différence de sensation et aussi ce que l'on voit quand on regarde les autres faire.
Marche neutre, se prendre dans les bras, de la m^me façon avec tous les partenaires sans que les affinités préalbales puissent être détectées. Rapprocher tout le corps et pas seulement le haut.
faire la m^me chose avec un peu d'élan.

Pause
Reprise de la séance avec filage de toutes les scènes déjà travaillées avec Sandrine: presque jusqu'à la scène 11
Pour certains pas assez de progrès dans l'apprentissage du texte, sinon assez bonne mémoire des dispositifs.
Pour le cours de jeudi, analyser vos scènes: adresses, sens des répliques...
Pour la séance de pratique prochaine connaître le texte jusqu'à la scène 11.

Projet danse Europe

J'aimerais qu'un maximum d'élèves disponibles le samedi matin participent au projet:
Il faut réserver pour cela les samedis 24 novembre, 1er décembre, 15 décembre et 12 janvier.

jeudi 4 octobre 2018

Théâtre et Espace


Théâtre et Espace

Le théâtre est spectacle. Etymologie grecque du mot « théâtre » comme latine du mot « spectacle » renvoie au verbe « voir ». Le theatron grec est proprement le lieu où l’on voit.
Ainsi la notion d’espace et de relations spatiales entre le sujet qui voit et l’objet qui s’offre à sa vue est indissociable de la notion même de théâtre et toute démarche créatrice de théâtre intègre le traitement de l’espace.

Que recouvre la notion d’espace au théâtre ?
-          Espace dramatique, appelé aussi dramaturgique : il n’a pas d’existence concrète, il est contenu dans le texte, c’est une fiction, une image spatiale construite à partir d’indications spatio-temporelles qui figurent dans les didascalies, les répliques, le texte. Le lecteur l’imaginent à partir de la lecture de la pièce, les metteurs en scène et les scénographes partent de là, ils lisent le texte, pour proposer les diverses représentations de l’espace qui seront matérialisées sur le plateau.
Les didascalies donnent en général un cadre spatial à l’action de la pièce : c’est le cas dans Woyzeck pour chaque scène.
Mais les répliques peuvent également indiquer une position spatiale : ex scène 10 lorsque Woyzeck dit i »il faut que j’y aille » , on comprend dans le dialogue avec Andrès qu’il veut aller où » ils dansent », « Au Petit Cheval et à L’Etoile », deux auberges nommées par Andrès. C’est le dialogue alors et non les didascalies qui situe dans l’espace.
L’espace dramatique n’est pas obligatoirement contenu dans les limites spatiales de l’action telle qu’elle est censée se produire sous les yeux des spectateurs, elle évoque un espace plus large : c’est le cas dans la scène 10 Woyzeck et Andrès sont à la caserne, et ils évoquent les auberges de la ville dans lesquelles on danse le soir. Ces espaces évoqués dans la conversation des personnages sont ce que l’on appelle le hors scène. Ce hors scène appartient aux dramaturgies de la mimesis qui tentent à donner l’illusion du réel en nous invitant à imaginer un au-delà de la scène, un certain nombre de lieux où des actions se déroulent hors de la vue des spectateurs mais dont les personnages parlent et où les personnages vivraient une fois sortis de scène.

-          Espace théâtral : Le grand dramaturge espagnol du Siècle d’Or, Lope de Vega ( 1562-1635) déclare qu’il suffit pour faire du théâtre de « quatre planches, deux tréteaux, une passion ». Quatre siècles plus tard, Peter Brook livre ses réflexions sur sa pratique de metteur en scène dans un livre qui s’intitule L’Espace Vide :
«  Je peux prendre n’importe quel espace vide et l’appeler une scène. Quelqu’un traverse cet espace vide pendant que quelqu’un d’autre l’observe, et c’est suffisant pour que l’acte théâtral soit amorcé. »
Tout espace où se produit du théâtre devient de fait un espace théâtral !
L’espace théâtral se définit aussi par le rapport qu’il instaure entre l’espace du public et celui du comédien/ rapport frontal, bi-frontal, -tri frontal, théâtre en rond etc éloignement/proximité.
Les éclairages sont alors capitaux pour dessiner l’espace théâtral. : si le public est plongé dans le noir et la scène éclairée, il oubliera plus facilement qu’il est au théâtre et entrera dans l’illusion théâtrale plus facilement que dans un bi-frontal où les spectateurs, outre la scène, se voient aussi en vis-à-vis. Lorsqu’on voit l’acteur de très près il est difficile aussi de rentrer dans l’illusion, on s’attache davantage au travail de jeu de l’acteur lui-même.

L’espace théâtral comme espace de rassemblement est un espace politique : amphithéâtre, hiérarchie sociale perceptible dans l’attribution des places plus ou moins chères selon l’emplacement etc
 Il se situe dans un bâtiment qui a une place au cœur de la ville et dit quelque chose de la politique menée. Les metteurs en scène et scénographe prévoient aussi en amont leurs dispositifs scéniques en fonction de l’endroit où la pièce va se jouer.

-          L’espace scénique est la transcription sur le plateau, dans un dispositif scénique concret, un décor, de l’espace dramatique d’une œuvre tel que le metteur en scène et le scénographe ont choisi de le figurer : il peut être réaliste, symbolique, minimaliste, expressionniste, abstrait. C’est ce que le spectateur décrypte pour comprendre la pièce, en même temps qu’il écoute le texte joué par les acteurs et construit du sens à partir de tous les éléments qui figurent sur le plateau.

mercredi 3 octobre 2018

séance du lundi 1 er octobre Les Suppliants

Cours transféré dans une salle de la Maison des Association le grenier étant occupé par Guy-Pierre Couleau et les acteurs de la Conférence des Oiseaux.

-Distribution d'une grille pour l'analyse d spectacle: se concentrer sur la scénographie et les costumes.

-Mise en place de la salle: chaises disposées pour figurer les gradins de la petite salle de la CDE puis travail en finesse sur comment dire le texte qui a déjà été distribué, intégration dans le dispositif de Chloé qui était absente, redécoupage des phrases pour arriver à la "choralité". Bien faire grincer les passages ironiques de Jelinek comme le font déjà Nawel et Myriam. Travail effectué sans mouvement, ces derniers seront ajoutés quand vous connaîtrez mieux le texte.
Distribution de la suite.

Consigne pour la séance prochaine: tout savoir par coeur pour pouvoir jouer davatange.
Quand vous avez un trou de texte, dire simplement "texte" et je vous le donne: permet de se libérer de la peur de ne pas savoir.

Attention à jouer déjà quand vous êtes entrain de lire le texte, pour cela ralentir le débit, créer des pauses.